Un groupe d’étude canadien publie des recommandations sur la prévention et le traitement du tabagisme chez les enfants et les jeunes

  Retour

Un groupe d’étude canadien publie des recommandations sur la prévention et le traitement du tabagisme chez les enfants et les jeunes

Les résultats de la lutte au tabagisme sont encourageants, mais il faut plus de recherche sur les interventions qui s’avèrent les plus efficaces en soins primaires.

OTTAWA (ON), 27 février 2017 –  Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) a publié aujourd’hui sa première ligne directrice sur le tabagisme chez les enfants et les jeunes. Le Groupe d’étude invite les médecins à jouer un rôle plus actif dans la prévention du tabagisme chez les enfants et les jeunes âgés de cinq à 18 ans. La ligne directrice est publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne (JAMC).

Parmi les jeunes Canadiens et Canadiennes de la 6e à la 12e année, 18 % ont essayé la cigarette, passant de 3 % pour les jeunes de 6e à 36 % des jeunes de 12e,[1] et bien que la situation se soit améliorée au cours des récentes décennies, bon nombre d’enfants et de jeunes continuent de fumer. Près de 90 % des fumeurs adultes fumaient déjà à l’âge de 18 ans.[2] La moitié de ces fumeurs contracteront et mourront de maladies causées par le tabagisme, comme le cancer du poumon, d’autres cancers respiratoires, du tube digestif et des voies urinaires, de maladie pulmonaire obstructive chronique ou de maladies cardiovasculaires menant à des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.[3].

« Les conseils prodigués par les médecins en soins primaires et les professionnels paramédicaux sont un des éléments qui font partie de la panoplie d’outils qui peuvent servir à la prévention et au traitement du tabagisme chez les enfants et les jeunes, mais ils sont essentiels. Nous sommes persuadés que les médecins peuvent travailler efficacement de concert avec les gouvernements, les parents et les écoles pour faire œuvre de sensibilisation aux effets nocifs du tabagisme » a déclaré de Dr Brett Thombs, président désigné du GECSSP et président du groupe de travail sur les lignes directrices. « Il importe cependant de pousser les recherches pour déterminer comment les médecins peuvent intervenir plus efficacement dans ce domaine. »

La ligne directrice a été élaborée par le GECSSP, un organisme indépendant composé d’experts en soins primaires et en prévention qui a évalué la force et la qualité de données probantes issues d’essais contrôlés randomisés (ECR) d’interventions comportementales (p. ex. diffusion de renseignements et counselling) applicables dans des établissements de soins de première ligne. Les recommandations reflètent les préférences et les valeurs des parties intéressées en ce qui a trait aux interventions visant la prévention et le renoncement au tabagisme chez les enfants et les jeunes.   

Le GECSSP recommande de poser des questions aux enfants et aux jeunes (de 5 à 18 ans) ou à leurs parents sur leur consommation de tabac et d’offrir de l’information et des conseils dans un contexte de consultation en soins primaires. Il peut s’agir de prévenir l’initiation des jeunes au tabac, ou encore de traiter le tabagisme chez les enfants et les jeunes qui ont fumé dans les 30 jours précédents.

Pour consulter le rapport complet et obtenir des détails sur les constatations et les recommandations du GECSSP, ainsi qu’une FAQ à l’intention des cliniciens, veuillez suivre de lien : http://canadiantaskforce.ca/?lang=fr

À propos du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) a été établi pour élaborer des guides de pratique clinique qui appuient les fournisseurs de soins de santé primaires dans la prestation de soins de santé préventifs. Son mandat consiste à élaborer et à diffuser des guides de pratique clinique pour les soins primaires et préventifs basés sur l’analyse systématique de données scientifiques probantes.

Pour de plus amples renseignements ou pour demander une entrevue avec un membre du Groupe d’étude, veuillez communiquer avec :

Mike Murphy
613-301-7247

 


[1] Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Youth and tobacco use. 2016; Available at: http://www.cdc.gov/tobacco/data_statistics/fact_sheets/youth_data/tobacco_use/. Accessed October 18, 2016.

[2] U.S. Department of Health and Human Services. The Health Consequences of Smoking—50 Years of Progress: A Report of the Surgeon General. 2014; Available at: http://www.surgeongeneral.gov/library/reports/50-years-of-progress/. Accessed October 18, 2016.

[3] Santé Canada. Le tabagisme et votre corps. 2011; disponible à : http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/tobac-tabac/body-corps/index-fra.php. Date de consultation : 16 février 2017. Rehm J, Baliunas D, Brochu S, Fischer B, Gnam W, Patra J, et al. The Costs of Substance Abuse in Canada 2002. 20065; disponible à : http//www.ccsa.ca/Resource%20Lobrary/ccsa-011332-2006.pdf. Date de consultation : 16 février 2017