Groupe d’Étude Canadien sur les Soins de Santé Préventifs a fourni des recommandations sur le dépistage de l’hypertension artérielle chez les adultes âgés de plus de 18 ans aux médecins et décideurs canadiens

  Retour

Groupe d’Étude Canadien sur les Soins de Santé Préventifs a fourni des recommandations sur le dépistage de l’hypertension artérielle chez les adultes âgés de plus de 18 ans aux médecins et décideurs canadiens

Les lignes directrices recommandent la mesure de la tension artérielle à chaque visite appropriée pour soins de santé primaires.

–Aujourd’hui, le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) a fourni des recommandations sur le dépistage de l’hypertension chez les adultes âgés de plus de 18 ans aux médecins et décideurs canadiens. Les lignes directrices, préparées par le GECSSP, un conseil indépendant composé de spécialistes experts en prévention et en soins primaires, confirment que les praticiens en soins primaires peuvent aider à améliorer les résultats des patients en mesurant la tension artérielle régulièrement et en utilisant les techniques décrites par le programme d’éducation canadien sur l’hypertension. Ces nouvelles lignes directrices disponibles sur le site canadiantaskforce.ca est une mise à jour d’une version antérieure développée en 1994.

« En dépit des améliorations des deux dernières décennies, environ 40% des Canadiens d’âge adulte sont atteint d’hypertension ou de tension artérielle normale-élevée », selon le Dr Richard Birtwhistle, vice-président du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs, professeur au département de Médecine de famille, de santé communautaire et d’épidémiologie et, directeur du Centre d’études de soins de santé primaires de l’Université Queens à Kingston. « La mesure de la pression artérielle est peu coûteuse et, si elle est faite régulièrement, peut aider à déceler l’hypertension et mener à une réduction des risques de maladies cardiovasculaires chez le patient et à éviter des coûts de traitement considérables à long terme pour les Canadiens. »

Depuis 1984, le GECSSP recommande la mesure de la pression artérielle lors des visites de routine chez le médecin. Les nouvelles lignes directrices réaffirment ces recommandations et s’alignent avec les conseils du Programme éducatif canadien sur l’hypertension (PECH) et ainsi qu’avec les conseils du U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF). Elles sont aussi appuyées par le Réseau canadien contre les accidents cardiovasculaires et le Collège des médecins de famille canadiens.

Le GECSSP n’a trouvé aucune preuve appuyant un intervalle de dépistage spécifique mais, suggère, si appropriée, la mesure de la tension artérielle à chaque visite chez le médecin et soutien les recommandations du PECH qui conseillent le dépistage annuel chez les Canadiens dont la tension artérielle est normale-élevée.

Le GECSSP reconnait que la fréquence et la régularité de la mesure de la tension artérielle peut varier selon le patient et que les risques d’hypertension, accident cardiovasculaire et maladies cardiaques changent au cours de la vie naturelle du patient. L’âge, la comorbidité et la présence d’autres facteurs de risques peuvent influencer la fréquence du dépistage.

Alors qu’aucune fréquence de dépistage n’est spécifiée, les auteurs des lignes directrices notent que « Les praticiens doivent rester alertes afin de trouver des opportunités de dépistage chez ceux qui fréquentent leur cabinet de médecins irrégulièrement ou qui n’ont pas été testé récemment. Ces patients sont souvent jeunes, paraissent en bonne santé et ne présentent pas de facteurs de risques d’accidents cardio-vasculaires ou de maladies cardiaques et ils peuvent être négligés lors des opportunités de dépistage. »

Pour les adultes âgés de plus de 18 ans n’ayant jamais été diagnostiqués avec de l’hypertension, le GECSSP recommande que:

  1. La tension artérielle soit mesurée à toutes les visites des soins de santé primaire appropriés;
  2. La tension artérielle soit mesurée selon les techniques actuelles décrites dans les Recommandations pour la mesure de la tension artérielle en cabinet et hors-cabinet du Programme éducatif canadien sur l’hypertension (PECH);
  3. Dans les cas où le dépistage révèle une tension artérielle élevée, les critères d’évaluation et de diagnostic de l’hypertension du PECH soient appliqués pour déterminer si le patient satisfait les critères de l’hypertension.

Pour obtenir le rapport intégral et des précisions concernant les recommandations, veuillez consulter le canadiantaskforce.ca.

À propos du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs

Ce groupe a été formé afin d’élaborer des lignes directrices cliniques pour aider les fournisseurs de soins primaires à offrir des soins de santé préventifs. Le groupe a comme mandat d’élaborer et de diffuser des lignes directrices cliniques, fondées sur des analyses systématiques des données scientifiques, en ce qui concerne les soins primaires et préventifs.