Bulletin d’information du GECSSP no. 13

  Retour

Bulletin d’information du GECSSP no. 13

Version PDF

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) est composé d’experts qui dirigent l’élaboration de recommandations pour les services de soins cliniques préventifs offerts par les professionnels en soins primaires canadiens. Le GECSSP est responsable de prioriser les sujets qui seront examinés, et travaille avec le Global Health and Guidelines Division (GHGD) de l’Agence de la santé publique du Canada pour définir le cadre d’analyse et l’étendue de la couverture de chaque aspect. En préparation de l’examen systématique et du développement des recommandations pour chaque sujet, le GECSSP collabore avec 2 centres d’examen et de synthèse des données probantes, ainsi qu’avec le GHGD. Le GECSSP mène également les activités d’application des connaissances (AC) afin de promouvoir la diffusion et l’utilisation des lignes directrices.

Message du président

Bonjour ! Dans cette édition, j’ai le plaisir d’annoncer la publication de notre nouvelle ligne directrice clinique. En mars 2017, le Journal de l’Association médicale canadienne a a publié les recommandations du GECSSP sur le dépistage de l’hépatite C chez les adultes. Pour plus d’information à propos de la ligne directrice sur l’hépatite C, l’examen systématique et les outils de transfert des connaissances associés, s’il vous plaît visiter la page de la ligne directrice du GECSSP pour l’hépatite C.

Comme toujours, nous apprécions votre intérêt pour les travaux du GECSSP et nous vous encourageons à demeurer au fait de ceux-ci en consultant notre site Web à l’adresse suivante : www.groupeetudecanadien.ca.

 

Sincèrement,

Marcello Tonelli, MD SM
Président, Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs

 

Publication de la ligne directrice du GECSSP sur le dépistage de l’hépatite C

En mars 2017, le Journal de l’Association médicale canadienne a publié la quatorzième ligne directrice du GECSSP.

Cette dernière ligne directrice aborde le dépistage du virus de l’hépatite C chez les adultes. L’hépatite C est un virus qui attaque le foie et peut causer des maladies hépatiques. Il est transmis par contact direct avec le sang d’une personne atteinte.

Les modes de transmission moins fréquents comprennent la transmission verticale, le contact sexuel à haut risque, le matériel de perçage ou de tatouage non stérilisé et l’exposition professionnelle. On estime que 3% de la population mondiale serait infectée par le VHC. On estime qu’environ 0,64% à 0,71% des Canadiens (220 000 à 245 000 personnes) seraient atteints d’une infection chronique par le VHC, et environ 44% de ces personnes ne seraient pas diagnostiquées. Tous les individus atteints d’une infection chronique par le VHC ne développeront une cirrhose ou des signes de symptômes indiquant une maladie du foie.

Le GECSSP ne recommande pas le dépistage de l’hépatite C chez les adultes qui ne présentent pas de facteurs de risque pour l’hépatite C. Ceci est une recommandation forte basée sur des données probantes de très faible qualité. Le GECSSP a déterminé sa recommandation compte tenu de la faible prévalence du VHC chez les Canadiens qui ne sont pas à risque élevé pour le VHC, le manque de preuves directes sur les bénéfices et les inconvénients du dépistage chez tous les groupes de la population, et la très faible qualité des preuves indirectes. Conséquemment, il existe une incertitude substantielle quant à l’efficacité du dépistage du VHC chez les adultes au Canada.

Cette recommandation ne s’applique pas aux femmes enceintes ou aux adultes présentant un risque élevé d’hépatite C, telles que les personnes utilisant actuellement ou ayant des antécédents d’utilisation de drogues injectables; Les individus qui ont été incarcérés; Les personnes qui sont nées, ont voyagé ou ont résidé dans des pays où le VHC est endémiques ; Les individus ayant reçu des soins de santé à un endroit où les précautions universelles sont inadéquates; Les individus ayant reçu une transfusion sanguine, des produits du sang ou une greffe d’organe avant 1992 au Canada; Les personnes ayant été exposés au VHC ou toute personne présentant des indices cliniques laissant soupçonner une infection par le VHC.

 

Ressources

Pour accompagner la ligne directrice de l’hépatite C, le GECSSP a élaboré une fiche de FAQ du clinicien. La fiche de FAQ fournit des réponses aux questions courantes que les cliniciens peuvent avoir sur le dépistage de l’hépatite C. Des copies des FAQ du clinicien sont disponibles gratuitement pour téléchargement sur le site Web du GECSSP. Comme toujours, le GECSSP encourage les membres du public à discuter du dépistage de l’hépatite C avec leur professionnel en soins primaires, qui est informé de leur état de santé.

Actualité

Recrutement pour le Clinical Prevention Leaders Network

APPEL DE CANDIDATURES

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) recrute actuellement des professionnels en soins primaires pour participer à l’initiative du Clinical Prevention Leaders (CPL) Network.

Cette initiative est un projet pilote de 2 ans et une étude menée par l’hôpital St. Michael’s visant à développer et à évaluer un réseau de leaders en prévention clinique, avec une expertise dans le développement et la mise en oeuvre des lignes directrices du GECSSP partout au Canada. L’objectif de ce réseau sera de promouvoir l’adoption de lignes directrices fondées sur des données probantes et d’éliminer les obstacles à la mise en oeuvre des lignes directrices au niveau local grâce à des activités de sensibilisation et d’autres activités d’application des connaissances.

 

Rôle

  • Un engagement volontaire pour un mandat de 2 ans avec possibilité d’extension (+ 1-2 ans) ;
  • Participation à 3 webinaires de formation du CPL et appels mensuels du CPL par téléconférence;
  • Participation à des activités d’auto apprentissage et d’évaluation (par ex. lecture de lignes directrices, journaux d’activité trimestriels);
  • Participation à une étude de recherche sur l’évaluation du réseau (réalisation d’une enquête aux 6 mois, 1 an et 2 ans);
  • Participation facultative aux téléconférences mensuelles du GECSSP et aux réunions en personne du GECSSP (3 par année);
  • Soutenir la diffusion et l’utilisation des outils et des ressources d’AC du GECSSP;
  • Aborder les obstacles spécifiques au contexte de l’utilisation des lignes directrices par des activités de sensibilisation et des discussions interactives;
  • Soutenir l’évaluation des besoins locaux en matière d’éducation et de ressources

 

Bénéfices:

  • Vous gagnerez 3 crédits CMFC par heure de participation à ce programme;
  • Vous recevrez une formation de haute qualité sur le développement et la mise en oeuvre des lignes directrices auprès des experts en application des connaissances (AC) (sans frais) ;
  • Vous aurez la possibilité de postuler pour être membre complet du GCSSP ;
  • Vous pourrez avoir la possibilité d’assister à des réunions et de représenter le GECSSP lors de conférences clés; et
  • Vous aurez l’opportunité de façonner le développement d’un réseau de leaders à travers le Canada qui favorisera l’utilisation de pratiques basées sur les données probantes en matière de santé préventive dans les soins primaires.

 

Risques

  • Il n’y a pas de risque anticipé pour la participation à cette initiative pilote et étude de recherche.

 

Admissibilité

  • Intérêt à jouer un rôle de leader au sein de votre réseau et de votre communauté en lien avec les soins de santé préventifs;
  • Ancien membre du GECSSP ou clinicien en soins primaires enregistré auprès du CMFC;
  • Minimum de 5 années de pratique dans un établissement de soins primaires;
  • Expérience démontrée en diffusion de séances de sensibilisation (par exemple, diffusion de présentations / séminaires visant à accroître les connaissances et les compétences dans un domaine particulier);
  • Compréhension du GECSSP et de son approche des lignes directrices fondées sur des données probantes, et appréciation de la philosophie du GECSSP de peser les avantages et les inconvénients lors de l’examen des interventions de dépistage basées sur la population;
  • Pas de conflits d’intérêts significatifs (p. Ex., Pas de lien fort ou d’affiliation avec l’industrie) ;
  • Capacité et volonté de s’engager dans un mandat de 2 ans.

 

Pour appliquer

  • Remplissez et soumettez le formulaire de demande trouvé sur notre site Web à http://canadiantaskforce.ca/getinvolved/?lang=fr
  • Soumettre une copie de votre CV mis à jour;
  • Soumettre deux (2) lettres de recommandation.
  • Veuillez envoyer tout ce qui précède à info@canadiantaskforce.ca avec l’objet «CPL Network application» Pour plus d’information sur cette initiative, veuillez s’il vous plait contacter Danica Buckland (Chef de projet) BucklandD@smh.ca) avec le titre d’objet « CPL Network ».

Mise à jour de GRADE

Le GECSSP développe ses lignes directrices à l’aide de la méthode Grading of Recommendations, Assessment, Development and Evaluation (GRADE). Cette méthode est reconnue internationalement pour l’évaluation de l’examen systématique de la littérature afin de développer des lignes directrices de pratique clinique.

Dans le cadre de ses activités d’AC, le GECSSP mène un projet de recherche pour identifier les meilleurs moyens d’organiser et de présenter les lignes directrices et le contenu aux professionnels en soins primaires canadiens. La collecte et l’analyse des données sont maintenant terminées. Les résultats détermineront la façon dont le GECSSP présente ses recommandations et ses lignes directrices et ses outils d’AC.

Pour plus d’informations sur la façon dont le GECSSP applique la méthode GRADE dans son travail de développement des lignes directrices, visitez le site Web : http://canadiantaskforce.ca/methodologie/grade/?lang=fr

Opportunités d’implication

Engagement des patients dans le développement des lignes directrices

Le GECSSP engage les patients dans son processus de développement de la ligne directrice. Plus précisément, le GECSSP recrute des patients pour apporter leur contribution à trois étapes du processus de développement des lignes directrices : (1) Lorsque les résultats sont sélectionnés pour inclusion dans le protocole d’examen systématique; (2) Lorsque les recommandations finales et les outils d’application des connaissances (AC) sont développés; et (3) Lorsque les outils d’AC pour les patients sont testés en fonction de leur utilité. Le GECSSP utilise les commentaires fournis par les patients pour guider la recherche de preuves sur les inconvénients et les avantages des interventions préventives en matière de soins de santé et pour développer des outils d’AC pour accompagner les lignes directrices.

 

Test d’utilisabilité des outils pour praticiens

Le GECSSP produit des outils pour praticiens pour appuyer chacune de ses lignes directrices. Pour s’assurer que le contenu, la mise en page, la navigation et l’esthétique de ces outils sont appropriés et utiles à la pratique, nous effectuons des tests d’utilisabilité avec les praticiens. Si vous êtes intéressé à réviser et à fournir des commentaires sur une de nos lignes directrices à venir, veuillez écrire un courriel à Kavitha Thiyagarajah, assistante de recherche, à l’adresse thiyagarajak@smh.ca pour plus d’information. Notez que nous offrons une compensation de 100$ pour une entrevue téléphonique d’une heure.

Lignes directrices en cours d’élaboration

Les lignes directrices à venir élaborées par le GECSSP se concentreront sur les sujets suivants:

 

Suggestions de sujets

Y a-t-il un sujet en santé préventive auquel vous aimeriez voir le GECSSP élaborer un guide de pratique clinique? Faites-nous savoir ce qui vous passionne! Nous acceptons les suggestions de sujets sur une base continue et aimerions avoir de vos nouvelles. Pour soumettre une suggestion, veuillez envoyer un courriel à info@canadiantaskforce.ca avec pour objet « suggestion de sujet ».

Suggestions pour le prochain bulletin

Y a-t-il un sujet un sujet que vous aimeriez voir abordé dans le prochain numéro du bulletin du GECSSP ? Faites-nous savoir ce que vous souhaitez que nous traitions! Nous acceptons les suggestions sur une base continue. Pour soumettre une suggestion, veuillez envoyer un courriel à Kavitha Thiyagarajah, assistante de recherche, à thiyagarajak@smh.ca , avec pour sujet « Suggestion pour le bulletin »

Aller à la barre d’outils