À propos du GÉCSSP

 

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GÉCSSP) a été mis sur pieds par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour élaborer des guides de pratique clinique qui soutiennent les professionnels en soins primaires dans la prestation de soins de santé préventifs.

L’élaboration des lignes directrices s’appuie sur l’analyse systématique de données scientifiques probantes.

Pour y parvenir, le GÉCSSP doit:

  • Déterminer les sujets pour lesquels des lignes directrices seront élaborées (ou mises à jour), en collaboration avec l’ASPC et Santé Canada ainsi qu’avec des associations de professionnels de la santé, des organismes de bienfaisance en santé, des établissements universitaires, des auteurs de lignes directrices à l’étranger et d’autres parties intéressées.
  • Diriger le Centre d’analyse et de synthèse des données probantes (CASDP) dans le processus d’analyse systématique des preuves scientifiques en fonction des questions clés élaborées par le GÉCSSP.
  • Adopter une méthode normalisée pour évaluer la qualité des données probantes fondée sur les méthodes scientifiques modernes.
  • Faire appel à des experts externes lorsque nécessaire pour assurer l’exhaustivité de l’analyse.
  • Mettre en évidence les lacunes de données probantes à combler  et définir clairement un programme visant à faciliter la recherche dans ces domaines.
  • Évaluer les données découlant de l’analyse systématique et obtenir un consensus dans la formulation des recommandations.
  • Élaborer des documents d'orientation pour chaque sujet, qui seront facilement accessibles aux professionnels en soins primaires.

 

L’ASPC, par l’entremise de sa division de la santé mondiale et des lignes directrices, fournit de l’expertise sur l’élaboration de lignes directrices, des conseils en recherche et un soutien scientifique au GÉCSSP.

 

Qu'est-ce que le GÉCSSP?

 

Le GÉCSSP est un organisme indépendant composé de 14 experts en prévention et en soins primaires, qui croient à la nécessité de baser les pratiques préventives sur des données probantes, pour de meilleurs soins de première ligne au Canada. Pour en apprendre davantage sur chacun des membres du GÉCSSP, consultez les biographies des membres.

 

Quels sont les publics visés par le GÉCSSP? Les professionnels en soins primaires constituent le premier public cible. Le travail du GÉCSSP est également utile pour les professionnels de la santé communautaire et de la santé publique (infirmières en santé publique, nutritionnistes), les médecins spécialistes, les autres professionnels paramédicaux, les concepteurs de programmes, les décideurs et le grand public canadien.

 

Structure

 

groupedetudecanadien

 

Le GÉCSSP regroupe 14 experts en soins de santé primaires qui dirigent l’élaboration de recommandations sur les services cliniques préventifs au Canada. Le président et les membres sont nommés pour un mandat de trois ans, qui est exécuté à titre bénévole. Le GÉCSSP est responsable de prioriser les sujets qui seront examinés et travaille de concert avec la division de la santé mondiale et des lignes directrices (DSMLD) de l’ASPC pour définir le cadre analytique et la portée de chaque sujet. Le GÉCSSP travaille en étroite collaboration avec le Centre d’analyse et de synthèse des données probantes (CASDP) et la DSMLD pour préparer l’analyse des données probantes et élaborer les recommandations pour chaque sujet. De par un accord de contribution entre l’ASPC et l’Université de Calgary, le GÉCSSP est également responsable de diriger les activités de diffusion et d'application des connaissances et aide les principaux intervenants à concevoir et à mettre en œuvre une stratégie d’évaluation pour mesurer l’impact des productions du GÉCSSP.

 

Le CASDP est responsable de procéder à l’analyse systématique des données probantes afin de permettre l’élaboration de guides de pratique clinique et de recommandations. Ce Centre universitaire recevait un financement de l’ASPC et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et était établi dans le cadre d’un processus concurrentiel des IRSC. Un nouveau processus concurrentiel sera entrepris en 2015.

 

Le GÉCSSP travaille en partenariat avec diverses parties prenantes, telles des organisations nationales, des ministères fédéraux et provinciaux et d’autres organisations participant à l’élaboration des lignes directrices, pour coordonner et soutenir la diffusion et la mise en œuvre des lignes directrices du GÉCSSP.